Ce dimanche 28 mai la situation sur la section Kayes – Bamako est ce qui suit.
La trêve après la visite de la crème de DBF* à Mahina se terminait et que les populations riveraines s’apprêtaient, à peine, à tenir leur engagement que l’association des ressortissants (A.D.B) du cercle de Bafoulabé à Bamako demandait au Collectif Sauvons les rails de lui laisser, jusqu’à samedi 27 mai 2017, le temps d’obtenir des autorités quelque engagement sur la demande des populations riveraines du chemin de fer.
Auparavant, alertée par certain(s) syndicat(s) de cheminots de DBF, très proche(s) de la direction, l’association (A.D.B) que préside le Dr Moussa SISSOKO avait requis l’arrêt des manifestations à Mahina. La réaction du Collectif Sauvons les rails bien que très respectueuse a été non moins responsable et ferme. Quelque temps après, le ministre en charge des transports a décidé d’accorder une audience à A.D.B. accompagnée du Collectif Sauvons les rails.
En fait, le ministre des transports, selon notre source, s’est répandu sur son agenda plutôt que d’apporter quelle que ébauche de proposition de solution à l’exigence des populations du rail.
L’officiel serviteur de haut rang de la République a cru pouvoir « fourguer le  bébé à » DBF dont, selon lui, il attendrait des propositions. Quant à lui-même, Monsieur le Ministre ne s’y risquerait pas. Véritable dialogue de sourds…
Dans la mesure où aucun engagement officiel n’a pointé de tous ces conciliabules, les populations riveraines, suite aux assemblées générales, ont décidé, malgré le ramadan, d’endiguer toute circulation de train en posant des barrages.
Ainsi, aux dernières évaluations, le samedi 28 mai, les populations de Mahina, Badumbé et  Fangala ont posé des barrages. Bien d’autres localités se tiennent prêtes à agir.
La Fédération des Associations des Ressortissants du cercle de Bafoulabé en France a communiqué à l’endroit du mouvement populaire l’expression de son adhésion et de sa solidarité sans condition à la lutte que mènent les populations vivant le long du chemin de fer.
Par ailleurs, l’émission « Sanfin ni Kayira » de radio Kayira, animée par Salia KONATÉ, Seydou Pani et Abdoulaye KEITA avait invité votre humble serviteur accompagnant les animateurs du Collectif Sauvons les rails. L’enregistrement de l’émission est disponible et sera largement publiée sur tout les canaux possibles.